• Livraison offerte sans minimum d'achat 📦
  • Comment choisir sa bouillotte ?

    Bouillotte - - Par : Agathe C

    Comment choisir sa bouillotte ?

    de lecture - mots

     Lors des froides nuits d’hiver ou même en été, la bouillotte est une amie qui ne vous lâche pas qu’importe la saison. Cependant, il existe un nombre important de références et il peut parfois être difficile de porter son choix sur la bouillotte qui accompagnera vos moments de repos. Voici nos astuces pour trouver le modèle qui vous attends.

    Quel type de bouillotte ?

    Si vous êtes habitués à la traditionnelle bouillotte à eau, sachez que de nombreuses variantes existent, découvrons quelques exemples vendus sur le marché :

    • Les bouillottes en graines : Plus écologiques, elles peuvent être constituées de blé, de colza, de noyaux de cerises ou encore de lin. Ces graines végétales accumulent et redistribuent la chaleur de façon lente de manière à détendre les muscles. Elles peuvent notamment être chauffées sur un radiateur en hiver par exemple.

    • Les bouillottes à eau : Grand classique du genre, elles sont généralement conçues en caoutchouc résistant à la chaleur et se remplissent d’eau chaude. Ces modèles existent en coussin ou en peluche pour plus de confort.

    • Les bouillottes en argile : Elles apportent une chaleur pénétrante, idéal donc pour la thermothérapie car celles-ci restituent l’énergie au point où elles seront posées, permettant de relaxer les muscles à une zone précise. Ce modèle est particulièrement choisi dans le cas de règles douloureuses ou de douleurs musculaires.

    • Les bouillottes électriques : Simple et efficace, il suffit de choisir le temps de chauffe et la température (attention à bien suivre les modalités de la notice) et de laisser aller. Il existe de nombreuses variantes comme des couvertures de chauffage électrique, chauffe pied, etc.

    • Les bouillottes à gel : Plutôt sous forme de chaufferette, elles s’activent en appuyant sur sur une pastille déclenchant une réaction chimique provoquant de la chaleur. Elles se régénèrent en se laissant tremper dans de l’eau chaude. Ce modèle compact et efficace est idéal à porter en randonnée, au camping, au ski ou même au bureau !

    Le type de chaleur

    Le choix de chaleur est un facteur important avant d’acquérir votre petit compagnon. Pour une énergie pénétrante sur une partie de votre corps (dans le cas de douleurs musculaires ou des règles), il sera préférable de choisir une bouillotte en argile ou gel. Si vous préférez avoir une chaleur rapide et une utilisation souple, votre choix devrait se porter sur des modèles électriques.

    La chaleur diffuse est idéale pour les froides nuits d’hiver, auquel cas les bouillottes à eau sont un choix plus judicieux et pourront très bien se placer en dessous d’une couverture ou d’un plaid et seront optimales sur une longue durée. A l’inverse, la chaleur sèche que proposent les bouillottes à graines seront efficaces sur une courte durée (15 à 20 min) mais tout aussi agréables que les autres variantes.

    Le confort

    Il n’est pas toujours évident de trouver bouillotte à son pied ! Au-delà du type de modèle et de la chaleur qu’il procure, il est également important de se procurer une référence qui saura vous accompagner sans vous gêner. La taille de la bouillotte est un critère non négligeable. Par exemple, une bouillotte peluche sera plus confortable pour vos enfants afin de dormir.

    Si vous êtes un amoureux de la nature, la chaufferette pourra vous accompagner dans toutes vos aventures. Enfin, pour une soirée canapé, les modèles coussin seront le meilleur choix pour vous détendre.

    Pourquoi utiliser une bouillotte ?

    Economique, la bouillotte est un antidouleur naturel et peut parfois se suffire aux médicaments dans certains cas.
    Elle permet de tempérer
    les douleurs musculaires et également revenir en renfort dans le cas d’arthrose ou de rhumatisme.

    En cas de torticolis ou de douleurs cervicales, lombaires ou dorsales, vous pouvez appliquer la bouillotte sur une partie sensible. Afin de mieux isoler la zone difficile, nous vous conseillons les bouillottes en argile.

    La bouillotte est un allié non négligeable pour les douleurs liées à des règles douloureuses chez la femme. Pour plus de confort, il est préférable de poser le modèle que vous aurez choisi pendant 20 minutes au niveau du bas-ventre. Ce conseil prévaut également dans le cas de crises d’angoisses ou de stress, notamment pour les enfants avec la bouillotte peluche.

    Afin de calmer un état fiévreux ou de simples maux de tête, le coussin thermique vous sera d’une grande aide.

    Enfin, lors de froides nuits d’hiver, la bouillotte à eau ou sèche trouvera facilement se place dans votre lit ou en dessous de votre plaid afin de réchauffer la place et favorisera un sommeil réparateur. Si vous avez les pieds froids, la bouillotte sèche sera parfaite pour éviter les brûlures et sera idéale pour toutes les extrémités du corps.

    Chaud ou froid ?

    Comme vu précédemment, il existe autant de bouillottes que de manières de les utiliser. Si dans l’opinion public, la bouillotte se rattache forcément à l’hiver, il faut savoir qu’elle saura vous accompagner toute l’année et dans toutes les situations.

    On choisira principalement l’usage d’une bouillotte chaude dans le cas d’une douleur musculaire, celle-ci va permettre de détendre les fibres, décontracter les muscles, voir libérer les articulations bloquées. Quelques exemples d’utilisation de la bouillotte chaude :

    • Cervicales (torticolis, nuque raide)
    • Règles douloureuses
    • Crampes
    • Courbatures
    • Coliques pour les enfants

    Moins connu mais tout aussi efficace, la bouillotte peut s’utiliser à froid, notamment pour diminuer les inflammations ou les traumatismes en fluidifiant la circulation et en délivrant un effet anesthésiant. Cela vaut principalement pour la bouillotte à eau dans ces cas de figure :

    • Entorses
    • Maux de tête ou fièvre avec un coussin thermique
    • Hématomes
    • Arthrose

    Loin des idées reçues, il n’est donc pas obligatoire de chauffer une bouillotte pour profiter de ses vertus.

    Les erreurs à éviter

    Malgré de nombreux bien-faits, certaines choses sont importantes à vérifier ou à retenir dans l’utilisation de votre bouillotte.

    Dans le cas d’une bouillotte à eau, il est très important de lire les recommandations d’usage sur la notice, notamment sur la température maximale préconisée (généralement 40° maximum) afin d’éviter tout risque de brûlure, en particulier pour les enfants ou les bébés. Pour ce même modèle, optez pour des bouillottes avec un grand goulot afin de pouvoir verser le liquide plus facilement. Evitez l’eau bouillante, en plus d’être dangereux dans son utilisation, celle-ci peut fragiliser votre bouillotte. Enfin, assurez-vous d’enlever l’excès d’air dans la bouillotte afin d’éviter le risque d’éclatement.

    Après une longue période de non utilisation, vérifiez la qualité de la bouillotte, notamment en vérifiant les fissures ou les craquelures pouvant nuire à l’étanchéité du produit.

    Même si la sensation peut sembler agréable au premier abord, une bouillotte chaude ne doit pas être laissée plus de 20 min sur une partie du corps. L’eau chauffée à 50° peut désagréger la peau en 8 min, il est donc primordiale de se référer à la notice d’utilisation du modèle que vous aurez choisi.

    Pour les personnes à la peau fragile comme les bébés, enfants ou personnes âgées, nous vous conseillons l’utilisation d’une bouillotte en graine de colza qui procurera une sensation de douceur du fait de leurs finesses et de leur taille dans le tissu.

    Vous l’aurez compris, difficile de ne pas trouver son bonheur tant le spectre des bouillottes est large. Chaud ou froid, les usages sont multiples aussi bien pour calmer des douleurs que pour trouver du réconfort. Une fois votre modèle choisi, voici nos conseils d’utilisation pour devenir incollable sur toutes les précautions à savoir et les erreurs à éviter avec votre bouillotte !